Il y a quelques années, la SNCF prenait la décision de délocaliser son technicentre lyonnais. Cet espace industriel dédié à la maintenance des rames TGV, le seul hors Île-de-France, était historiquement implanté dans les ateliers d’Oullins, dont la construction remonte au XIXème siècle. Les bâtiments ne répondant plus aux normes sanitaires et sécuritaires, la
SNCF a entrepris la construction d’un nouveau technicentre à Vénissieux (69) en juillet 2018, avec une volonté de répondre à la politique environnementale du groupe.

 

Un challenge de taille pour nos équipes

Les équipes d’Idex Rhône Auvergne ont participé à la construction de ce nouveau technicentre SNCF, développé pour réaliser la maintenance de 60 rames TGV Duplex. Un enjeu de taille pour nos équipes travaux : le site est composé de 4 000 m2 de bureaux administratifs, 3 000 m2 de bureaux d’ingénierie et 32 000 m2 de surface industrielle, qu’il a fallu équiper d’installations CVC et plomberies adaptées aux besoins de chaque bâtiment.

Maîtriser les consommations d’énergie

Notre équipe installation, composée de 15 opérationnels, a été au service du technicentre pendant presque un an. Notre périmètre CVC inclus la climatisation à détente directe, installée dans les 2 bâtiments de bureaux de 3 000 et 4 000 m2, soit un total de 265 terminaux installés. Un réseau de gaine textile, associé à 16 rooftops dans les ateliers distribue la chaleur et le froid de façon plus homogène et plus maîtrisée que les réseaux de gaine en tôle classique. Nos équipes ont également été en charge, pour la partie utilités industrielles, des installations d’air comprimé.