La conception, la réalisation et l’exploitation des réseaux de chaleur et de froid sont au cœur du métier d’Idex, depuis plus de 20 ans. À ce jour, nous exploitons 50 réseaux de chaleur à travers la France. Ils permettent d’optimiser la consommation d’énergie d’un quartier ou d’une ville et de recourir efficacement aux énergies renouvelables et de récupération locales.

Grâce à de nouvelles technologies, similaires aux smart grids des réseaux électriques, il est possible de contrôler et piloter toutes sortes de réseaux de chaleur et de froid.

Chauffer et refroidir localement et durablement

Un réseau de chaleur et de froid permet de produire et de distribuer de la chaleur et du froid aux différents bâtiments d’une ville ou d’un quartier. Il repose sur un circuit fermé : la chaleur est produite dans une centrale, puis elle est acheminée sous forme d’eau chaude via un réseau primaire jusqu’aux différents bâtiments, où un échangeur thermique (sous-station) transfère l’énergie au réseau secondaire de chaque bâtiment. Un circuit retour rapporte l'eau délestée de ses calories via la sous-station à la centrale. L'eau est alors chauffée de nouveau puis renvoyée dans le circuit.

Pour alimenter ses unités de production de chaleur mais également de froid, Idex a la capacité de faire converger l’ensemble des énergies d’un territoire et notamment les Energies Renouvelables et de Récupération, les EnR&R. Ainsi, nous accompagnons les collectivités sur le long terme dans la globalité de leurs projets d’infrastructures énergétiques.

Un réseau de chaleur est systématiquement composé :

  • D’une ou plusieurs unités de production de chaleur (la ou les centrales)
  • D’un réseau primaire pour acheminer la chaleur aux différents bâtiments
  • D’échangeurs thermiques (sous-stations) situés dans chaque bâtiment raccordé
  • D’un circuit secondaire pour acheminer la chaleur aux logements et bureaux d’un bâtiment
Idex_reseau_energetique

Nos techniciens à votre service

Nous concevons les installations qui répondent au mieux à l’ensemble des besoins de votre territoire, puis nous assurons son exploitation et sa maintenance.

Quels sont les avantages des réseaux de chaleur et de froid

Ce type d’installation présente de nombreux avantages pour les collectivités mais également pour ses usagers :

  • Baisse du coût de l’énergie thermique et de la facture énergétique des usagers
  • Amélioration des rendements énergétiques
  • Diversification des sources d’énergies primaires (recours aux EnR&R)
  • Garantie du fonctionnement et de la disponibilité des installations
  • 0ptimisation de l’efficacité énergétique et environnementale des installations de production
  • externalisation de l’achat des énergies primaires,
  • externalisation de l’exploitation technique des installations de production et de distribution.

 

De plus, l’installation d’un réseau de chaleur et de froid sur un territoire permet de simplifier l’accès au chauffage et à l’eau chaude et de limiter les risques d’exposition au monoxyde de carbone (en opposition à une chaudière individuelle).

Enfin, ce type d’installation représente l’un des moyens les plus efficaces pour atteindre les objectifs locaux de la transition énergétique et notamment la réduction des émissions de CO2. Cette solution combine donc confort, maîtrise des coûts de production et développement durable !

Nous favorisons pour nos installations, les ressources en énergies renouvelables et de récupération locales disponibles sur le territoire.
Pierre Bourdarot
Directeur Délégué des Réseaux de chaud et de froid

Les réseaux de chaleur et de froid pour verdir le territoire

Si les réseaux ont longtemps été alimentés en énergies fossiles, depuis le début des années 2010, ils profitent très largement du développement des EnR&R. Aujourd’hui, les réseaux de chaleur et de froid sont perçus comme le moyen le plus efficace de mobiliser des sources locales et renouvelables d’énergies comme la biomasse, la géothermie ou la chaleur issue de l’incinération des déchets.

Et Idex ne s’arrête pas là ! Notre réseau de La Défense se convertit notamment à l’agropellet, des granulés de matières végétales issues de l’agriculture. Ou encore, notre réseau du Petit Quevilly (76) qui a pour volonté de se positionner sur la récupération de chaleur fatale produite par l’industrie.

Chaque jour, Idex poursuit la mise en œuvre de ses convictions environnementales avec des actions concrètes. Pour, à terme, tendre vers le 100% d’énergies renouvelables et de récupération locales sur ses réseaux de chaleur.

L’innovation est au cœur de notre métier, nos solutions thermo-frigo-pompe (TFP) sont parmi les plus efficaces du marché en France.
Pierre Bourdarot
Directeur Délégué des Réseaux de chaud et de froid

Nos réseaux intelligents

Depuis plusieurs années, Idex développe son propre système de réseau intelligent pour ses réseaux de chaleur et de froid. Ainsi, nous déployons pour certains territoires une solution de smart grid multi-énergies permettant de gérer de manière proactive la consommation, la production et la performance énergétique des réseaux d’énergie chaud, froid et électricité.

Ce type de réseau a pour vocation de :

  • Valoriser au maximum les actifs énergétiques des bâtiments
  • Maîtriser le budget énergétique d’un territoire
  • redistribuer les économies entre les différents acteurs,
  • optimiser l’usage de l’ensemble des énergies,
  • impliquer davantage les usagers,
  • réduire les émissions de CO2.
Aujourd’hui, nous travaillons sur l’optimisation et le pilotage des réseaux de chaleur à distance, à la manière des smart grids pour les réseaux électriques.
Pierre Bourdarot
Directeur Délégué des Réseaux de chaud et de froid

Contacter une agence locale

Des installations de réseaux énergétiques dans toute la France

Plus de 70% de nos réseaux fournissent de la chaleur composée d'au moins la moitié d’EnR&R. On y trouve, par exemple :
- des réseaux géothermiques, qui consistent à puiser les calories situées dans le sous-sol. C’est notamment le cas dans le bassin parisien avec les réseaux de Tremblay-en-France (93) ou de Paris-Saclay (91), mais aussi prochainement dans l’écoquartier Nice Méridia (06) ;
- les réseaux de Flers (61), Vittel (88) ou Oyonnax (01) qui sont des réseaux approvisionnés par de la biomasse, issue de l’industrie forestière et de l’industrie de transformation du bois d’œuvre ;
- le réseau de la Seyne-sur-Mer (83), qui est raccordé à l’usine d’incinération de la Ville de Toulon, traitant l’ensemble des déchets ménagers de l’agglomération toulonnaise.