Dans le cadre de l’Agenda 2030, la Ville de Bron s’inscrit dans une démarche volontaire de développement durable. Une politique qui s’adapte, depuis 1992 et l’Agenda 21, aux évolutions du contexte global, avec la création d’un comité dédié à ces questions et une concertation des habitants. Pour gérer la performance énergétique de ces bâtiments de commune, la Ville a choisi un prestataire qui a proposé un plan d’économie d’énergie maximal.

 

Rénover les installations existantes 

Afin de s’inscrire dans les plans environnementaux de la Ville, Idex a proposé un programme de travaux permettant de réaliser un maximum d’économies d’énergie. Nos équipes ont réalisé la rénovation de 14 chaufferies sur 5 ans. Les installations existantes, des chaudières gaz à haute température, ont été remplacées par des chaudières à condensation. 

Ces chaudières ont un rendement souvent supérieur à 100% grâce à la récupération des fumées de combustion, qui permettent d’économiser en moyenne 30% d’énergie.
Un système très performant avec des rejets de CO² et autres polluants plus faibles qu’une chaudière classique.

Les combles de certains bâtiments, dont des groupes scolaires, ont également été isolés, afin d’éviter toute perte de chaleur en hiver, et des robinets thermostatiques ont été installés. L’investissement total des travaux budgétés avec la commune a été amorti en moins de 5 ans, soit avant même la fin du contrat.

Contrôler la consommation

Nous gérons depuis 7 ans, pour la commune, 70 bâtiments dans un contrat de performance énergétique. Lors du renouvellement du contrat après 5 ans d’exploitation, nos opérationnels ont installé une GTC (gestion technique centralisée) pour pouvoir piloter l’ensemble des installations. Les bâtiments sont reliés à un même logiciel pour contrôler et adapter en temps réel, les consommations d’énergie.

Ce système a permis de réduire de 10% la consommation énergétique. 

Les bâtiments ont été agrémentés de régulateurs avec optimiseur. La régulation permet de maintenir la température ambiante à une température choisie, en prenant en compte les apports naturels de chaleur.

Un procédé permettant de prioriser la chaleur naturelle et donc de réduire l’énergie consommée.

70  bâtiments  

14 chaufferies rénovées en 5 ans

30% d'énergies économisées grâce à la récupération des fumées de combustion des chaudières. 

10% de la consommation énergétique réduite grâce à la GTC (gestion technique centralisée)